La réalité elle est là.
La vantardise d'une vie pleine d'excès pour faire croire à autrui qu'il voudrait être nous.
Comme si on était libre et invincible, comme si on maîtrisait les choses, les gens, notre vie; avec talent et précision.
Comme si on était fort, capable, et doué; pour se foutre de tout et de tout le monde.
Souvent, l'effet escompté est là. Autrui mord à l'hameçon et désire notre vie de merde qu'on a pris soin d'emballer avec minutie.
Le fait est qu'on ne peut tout simplement prétendre à rien d'autre.On est une coquille vide, qui une fois la lumière éteinte s'apitoie sur le sort qu'elle s'afflige. On n'est ni libre ni fort; on est juste seul et incroyablement pitoyable. On est personne et on est rien.
La triste réalité elle est là.